C’est un peu ça la vie (2006)

Copie de Visuel expoDu 19 novembre 2005 au 26 mars 2006

L’exposition C’est un peu ça la vie, est le fruit d’une collaboration étroite entre le Musée départemental d’Arts et Traditions Populaires de Champlitte et le Laboratoire d’Anthropologie et d’Histoire sur l’Institution et la Culture, de Besançon.En prenant pour point de départ :

  • Les communications données par des spécialistes en sciences sociales, des conservateurs de musées au cours de journées d’étude qui se sont déroulées au musée en novembre 2004
  • Une enquête ethnographique réalisée en Haute-Saône ayant trait aux moments marquants de la vie, le musée s’est attaché à en restituer les résultats en présentant sous la forme d’une exposition ces moments de vies.

Les âges de la vie : hier

Les hommes se sont depuis longtemps interrogés sur les différents âges de la vie, aboutissant inéluctablement à la mort. Philosophes, écrivains, sociologues et anthropologues, n’ont eu de cesse de produire toute une littérature sur ce thème.
Le socio-anthropologue Arnold Van Gennep est connu pour avoir abordé le sujet en privilégiant les rites de passage tels que le baptême, la communion ou encore le mariage. Ces rites, jalonnant alors la vie des femmes et des hommes, étaient considérés comme des étapes charnières. C’est cette vision des « âges » qui a fait école dans les musées qualifiés d’arts et traditions populaires.

Et aujourd’hui

2005-foetus

Échographie : la condition fœtale

Au delà de cette approche classique, l’exposition apporte un autre regard en s’appuyant sur une vision contemporaine. La période de l’adolescence ou bien encore les progrès de la science, qui nous font nous interroger sur les limites de la vie ; mais aussi l’intérêt de plus en plus croissant porté à la condition fœtale et à l’allongement de la durée de vie, posent alors la question des nouveaux âges de la vie…

L’exposition illustrera également des expériences heureuses, liées à des voyages et à la musique, et douloureuses comme la déportation, qui ont bouleversé des vies, et y ont laissé des traces indélébiles.

Temps forts

En lien avec l’exposition, les films suivants seront projetés au musée chaque week-end.

  • Le reflet de la vie : réalisation Eliane de Latour, 1989, 55′
  • Partir accompagné : réalisation Emmanuel Audrain, 1992, 54′
  • La vie du bon côté : réalisation Bernadette Mermier, 1996, 30′
  • Le choix de Jean : réalisation Stephan Villeneuve, 2004, 62′
  • Rendez-vous avec l’éternité : réalisation Camilla Overbye Roos, 2004, 53′

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>